L'Association Charles Prévost Notre Dame de Lenne

L'association Charles Prévost Notre Dame de Lenne, créée en 1928 et reconnue d'utilité publique depuis 1944, est propriétaire du site du Vignogoul dans l'Hérault depuis 1941. Une partie de ce patrimoine est de longue date, mis au service des enfants et adolescents accueillis à la maison d'enfants Le Vignogoul.

L'Association, dont le siège social est situé à Montpellier, possède deux Maisons d'Enfants : l'Enclos Saint François à Montpellier et Actions Jeunes (anciennement maison d'enfants du Vignogoul) à Pignan.

L'association est propriétaire de l'Abbaye de Vignogoul. Plus d'info sur ce site historique cliquez sur le bouton, sous l'image

Le projet associatif

Bref rappel de l'historique

L'histoire de l'association est intimement liée à celle de la congrégation des "Sœurs Franciscaines de Notre Dame de Lenne", qui s'est affiliée à la congrégation des "Petites Sœurs de Saint François" depuis 1968.

Elle débute en 1918, lorsque Sœur Marie Madeleine de la Croix recueille le premier enfant en Aveyron.

L'association est déclarée en 1928 et reconnue d'utilité publique en 1944.

Son but est alors de "secourir les enfants ou adolescents réellement ou moralement abandonnés, même ceux du premier âge, en leur donnant les soins nécessaires et en leur enseignant la morale, le travail et la crainte de Dieu".

L'association est actuellement propriétaire sur trois sites : à Lenne dans l'Aveyron (depuis l'origine), au Vignogoul dans l'Hérault (depuis 1941), à Goos (depuis 1949) et à Saint Yaguen (depuis 1951) dans les Landes.

L'association met la gestion de son patrimoine au service du maintien des valeurs et du but à atteindre.

Elle est attachée à son origine congréganiste et à la spiritualité de ses membres.

Elle a le souci de faire participer les laïcs et ce depuis de nombreuses années.

Elle oeuvre dans le souci des enfants et porte la préoccupation des religieuses aînées de la congrégation hébergées à Lenne (cf. l'accord entre la communauté des Petites Sœurs de Saint François et l'association : assemblée générale du 20 octobre 1979).

Aujourd'hui, l'association Notre Dame de Lenne gère une Maison d'Enfants à caractère social, dont les prix de journée sont financés par le Conseil Général de l'Hérault.

Les fondements de l'association

Elle croit en la capacité de tout enfant de devenir un homme libre et responsable.
Elle œuvre dans le souci permanent de privilégier :
- le respect des autres et de soi-même,
- la prise en compte de la dimension spirituelle de toute personne.

Les statuts

Ils définissent l'objet de l'association, ainsi :

Article 1 des statuts de l'Association Notre Dame de Lenne "l'association dite "Notre Dame de Lenne" a pour but de mettre à la disposition des enfants, adolescents, jeunes adultes qui se trouvent en difficulté par suite :

- de leur état de santé,
de la déficience de leur milieu familial ou social,
de l'influence de leur formation scolaire ou professionnelle

un ensemble de réalisations à caractère éducatif et culturel, afin d'aider à leur formation physique, intellectuelle, professionnelle, spirituelle et faciliter ainsi leur préparation à la vie familiale et sociale".

Le public concerné

Les enfants accueillis : ils ont de 2 à 18 ans. Ce sont des enfants qui ont subi la violence, voire qui l'ont provoquée.

L'association s'inscrit très clairement dans le choix de rassembler les fratries. Pour cela elle favorise la mixité et le mélange des âges. Ainsi, les grands sont responsabilisés pour s'occuper des petits.

Cette conception de la prise en charge correspond complètement à l'essence de notre projet.

L'association a vocation à s'ouvrir à tous les enfants

Elle n'exclut pas d'accueillir éventuellement un nouveau public d'enfants, de s'inscrire dans de nouvelles formes d'activités, sur son initiative ou sur propositions, mais en fonction de leur pertinence par rapport à son projet associatif.

Cette ouverture a déjà fait l'objet de réflexion, de discussions, voire de projets assez précis (avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse ou avec d'autres associations).

L'association considère qu'il est primordial pour elle de s'ouvrir vers de nouveaux projets, lui permettant notamment :

- de redynamiser, d'avoir un second souffle,
- d'avoir une gestion optimale de son patrimoine.

Les objectifs de "Notre Dame de Lenne"

L'association a pour objectifs :

D'accueillir les enfants dans des maisons de type familial, l'unité familiale étant considérée comme un modèle idéal.

Les éducateurs auront le souci d'y vivre comme dans une grande famille, où l'enfant apprend à vivre en communauté.

Ils aideront les jeunes à s'investir dans la vie de la maison (courses, budget, cuisine, entretien, . . .) afin de les responsabiliser dans des tâches quotidiennes et structurantes.

Ceci permet de ne pas les mettre uniquement en position de consommateurs, mais de les rendre acteurs, tout en leur apprenant le plaisir de faire et le plaisir d'être.

  • De permettre aux jeunes de se projeter, de construire un projet de vie, un projet professionnel . . . et de favoriser leur accès à l'autonomie.
  • De valoriser la notion de droits et de devoirs.
  • De permettre des temps d'échanges et de débats entre enfants, et entre enfants et adultes.
  • De favoriser leur épanouissement personnel et leur ouverture vers l'extérieur.

Bénévoles et salariés : tous au service du projet

Les bénévoles

Chaque membre de l'association doit être porteur du projet associatif.

Les membres de l'association seront mobilisés en fonction de leur compétence, savoir-faire, domaine de prédilection . . .

Des groupes de travail, permanents ou temporaires selon les cas, pourraient ainsi se constituer à la demande, afin d'élaborer des propositions touchant à l'ensemble des activités associatives, éventuellement en collaboration avec les salariés concernés, propositions qui seront soumises aux instances délibérantes.

Certains administrateurs pourront recevoir des délégations plus particulières.

D'une façon générale, toute forme de mobilisation des membres de l'association participera à sa volonté d'ouverture.

Il est souhaitable que chacun ait le souci de se former (par exemple en participant à des sessions telles qu'en propose l'URIOPSS LR).

Les membres de l'association, et particulièrement les administrateurs, doivent être régulièrement informés de la vie des enfants dont l'association s'occupe.

Des administrateurs pourront être désignés pour participer, en simples observateurs, à des réunions du personnel, en accord avec le Directeur, par exemple lors de la préparation de projets institutionnels (pédagogiques, d'établissement . . .) afin d'écouter et de "prendre le pouls" de la maison.

Le Président aura à cœur de faire se rencontrer les administrateurs et le personnel de la maison.

Les salariés

Les employés doivent être en accord avec les valeurs soutenues et affirmées par le présent projet.

Les équipes salariées, et particulièrement le Directeur, doivent rencontrer, de façon périodique, les administrateurs ou certains membres afin de les informer :

  • de leur organisation interne
  • de la vie des enfants et des orientations à prendre.

La place du Directeur est primordiale

Le directeur est garant :

  • des valeurs et des objectifs de l'association,
  • de l'harmonie et de la qualité de vie au sein des établissements,
  • de l'animation et de la formation du personnel,
  • des liens à établir entre le Conseil d'Administration et les salariés, notamment par l'invitation à des rencontres avec le personnel.

Il met sa technicité au service du projet associatif.

Il doit avoir une fonction de veille sociale de "développeur", d'innovateur, qui lui permettra, en accord avec le projet de l'association, de formuler des propositions d'actions nouvelles.

Partenariat

L'association aura le souci de s'ouvrir largement ;

  • en entretenant des relations avec la Mairie, le Conseil Général, le Conseil Régional, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, les médias, . . . des sites concernés ;
  • en participant à des réseaux : par exemple le réseau d'associations d'origine congréganiste ;
  • en recherchant des mécènes.

Voté à l'Assemblée Générale du 15 juin 2001